Due diligence informatique : quelle stratégie pour une fusion-acquisition ?

La due diligence informatique lors d’une opération de fusion-acquisition

Vous êtes en train de planifier une fusion-acquisition ? L’aspect informatique de cette opération est à ne pas négliger. En effet, la due diligence informatique est une étape cruciale pour évaluer les risques et les opportunités liés à l’acquisition d’une entreprise. Elle permet de passer en revue les actifs et les systèmes informatiques de la cible, afin de s’assurer de leur fiabilité, de leur sécurité et de leur compatibilité avec votre propre environnement.

 

Identifier les vulnérabilités des systèmes et les risques pour la sécurité des données.

Avant d’entamer une fusion-acquisition, il est essentiel pour vous d’identifier et d’évaluer les vulnérabilités des systèmes et les risques pour la sécurité des données.​

Pour les identifier, vous pouvez suivre plusieurs étapes. Tout d’abord, vous pouvez effectuer une analyse des données existantes, telles que les audits de sécurité, les politiques de sécurité et les rapports d’incidents. Vous pouvez également mener des entretiens avec les membres de l’équipe informatique pour comprendre les processus et les pratiques actuelles.

Ensuite, vous pouvez entreprendre une analyse de la sécurité technique pour détecter les vulnérabilités potentielles. Cette analyse peut inclure l’examen des systèmes de sécurité, de l’infrastructure de réseau et des applications. Vous pouvez aussi effectuer une analyse de la sécurité physique pour évaluer la sécurité des locaux et des équipements.

Une fois que vous avez rassemblé toutes les informations nécessaires, vous pouvez évaluer les vulnérabilités et les risques tels que :

  • les politiques de sécurité insuffisantes ou inadéquates ;
  • les systèmes obsolètes ou non pris en charge ;
  • le manque de formation en sécurité pour les employés ;
  • les accès non autorisés aux données sensibles ;
  • l’insuffisance de la sécurité physique des locaux et des équipements.


N’oubliez pas que l’analyse des risques est une étape importante de la due diligence informatique. En les identifiant, vous pouvez prendre des mesures pour réduire les risques et protéger votre entreprise.

Estimer les coûts de mise à niveau des systèmes informatiques

 Une due diligence informatique efficace dans le cadre d’une fusion-acquisition évalue les coûts de mise à niveau des systèmes informatiques. Cette étape permet de prévenir les risques identifiés et de garantir une intégration réussie des deux entreprises.

Pour estimer les coûts de mise à niveau, vous devez tout d’abord évaluer l’état des systèmes informatiques de l’entreprise cible. Cela peut être fait en effectuant un inventaire des équipements, des logiciels et des licences, ainsi qu’en analysant les performances et la sécurité des systèmes.

Ensuite, vous pouvez identifier les besoins de mise à niveau en fonction de vos objectifs de fusion-acquisition. Ces besoins peuvent inclure la mise à jour des logiciels obsolètes, l’installation de nouveaux équipements, la migration vers de nouveaux systèmes ou encore la mise en place de mesures de sécurité supplémentaires.

Une fois ces besoins identifiés, vous pouvez estimer les coûts associés. Il est important de prendre en compte non seulement les coûts directs tels que les achats d’équipements et de logiciels, mais également les coûts indirects tels que la formation des employés et les pertes de productivité associées à la mise à niveau des systèmes.

Pour vous aider à estimer les coûts de mise à niveau, voici les éléments à prendre en compte :

  • les coûts d’achat d’équipements et de logiciels ;
  • les coûts de main-d’œuvre pour l’installation et la configuration des équipements et des logiciels ;
  • les coûts de formation des employés ;
  • les coûts de maintenance et de support ;
  • les pertes de productivité associées à la mise à niveau des systèmes.

Examiner les contrats de service 

 Pour mener à bien la due diligence informatique de votre projet de fusion-acquisition, vérifier les contrats de service. En effet, les fournisseurs de services doivent respecter les normes de sécurité pour protéger les données de votre entreprise.

Pour cela, vous devez examiner tous les contrats de service en place avec les fournisseurs de votre entreprise cible. Vérifiez que ces contrats incluent des clauses de sécurité spécifiques et qu’ils sont conformes aux normes et réglementations en vigueur.

Vous pouvez également demander à votre entreprise cible de fournir des rapports de conformité et d’audit pour chaque fournisseur de service. Ces rapports vous donneront une idée de la manière dont les fournisseurs de service gèrent la sécurité et vous permettront de prendre une décision éclairée sur la poursuite ou non de ces contrats.

Enfin, n’hésitez pas à poser des questions à vos fournisseurs de service pour vérifier leur niveau de sécurité et leur capacité à gérer les incidents de sécurité. Par exemple :

  • Quelles sont vos mesures de sécurité pour protéger les données de mes entreprises ?
  • Quelles sont vos politiques en matière de gestion des incidents de sécurité ?
  • Comment gérez-vous les mises à jour de sécurité pour vos services ?
  • Quels sont vos plans de continuité d’activité en cas d’incident de sécurité ?

En suivant ces étapes, vous pourrez vous assurer que les fournisseurs de service de votre entreprise cible respectent les normes de sécurité et que vos données seront en sécurité après la fusion-acquisition.

Vérifier que les licences logicielles sont en règle

 Une entreprise peut être en violation de ses accords de licence, ce qui peut entraîner des conséquences juridiques et financières désastreuses. Voici quelques points à prendre en compte lors de l’examen des licences :

  • Vérifiez que toutes les licences sont en règle et que l’entreprise respecte les conditions d’utilisation.
  • Assurez-vous que les licences sont transférables en cas de fusion-acquisition. Certaines licences peuvent contenir des clauses restrictives empêchant leur transfert, ce qui peut rendre l’acquisition plus compliquée et coûteuse.
  • Examinez la durée et les termes de chaque licence. Certaines licences peuvent être limitées dans le temps ou être assorties de restrictions géographiques, ce qui peut avoir un impact sur la valeur de l’entreprise.

En examinant les licences logicielles, vous pourrez également identifier les logiciels obsolètes ou non utilisés. Cela peut vous aider à réduire les coûts et à optimiser les investissements futurs en matière de logiciels. De plus, cela peut vous permettre de mieux comprendre les processus métier de l’entreprise et d’identifier d’éventuels risques pour la sécurité des données.

Pour mener à bien une démarche due diligence informatique, il est recommandé de mettre en place une stratégie claire et structurée, en impliquant l’ensemble des parties prenantes et en s’appuyant sur des outils et des experts spécialisés. Elle doit être abordée avec sérieux et rigueur pour maximiser les chances de succès. Tissot Consulting, expert en informatique vous accompagne dans ce changement.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’audit informatique au service de la stratégie d’entreprise

L’audit informatique au service de la stratégie d’entreprise

Vous êtes à la recherche d'une solution pour améliorer la performance de votre entreprise ? Alors, pensez à positionner l'audit informatique au service de la stratégie d'entreprise, et devenir une clé de votre réussite ! En effet, cette méthode de contrôle et...